mercredi 6 juillet 2016

Forget Tomorrow, Pintip Dunn

  
 Titre: Forget Tomorrow

 Auteur: Pintip Dunn

 Éditeur: Lumen

 Nombre de pages: 430

 Genre: Jeunesse, Dystopie


                            Synopsis:

Imaginez un monde où votre avenir a déjà été fixé… par votre futur moi !

Callie vient d’avoir dix-sept ans et, comme tous ses camarades de classe, attend avec impatience le précieux « souvenir », envoyé par son moi futur, qui l’aidera à se glisser dans la peau de la femme qu’elle est destinée à devenir. Athlète de haut niveau… Scientifique de renom… Politique de premier plan… Ou, dans le cas de Callie, tueuse.

Car dans son rêve, elle se voit assassiner Jessa, sa jeune sœur adorée… qu’elle passe pourtant ses journées à protéger des autorités, car l’enfant a le pouvoir caché de prédire l’avenir proche ! Avant même de comprendre ce qui lui arrive, Callie est arrêtée et internée dans les Limbes – une prison réservée à tous ceux qui sont destinés à enfreindre la loi. Avec l’aide inattendue de Logan, un vieil ami qui a cessé, cinq ans auparavant, de lui parler du jour au lendemain, elle va tenter de déclencher une série d’événements capables d’altérer son destin.

Lorsque l’avenir semble tout tracé, le combat est-il perdu d’avance ? Dans la veine de Minority Report, Forget Tomorrow est le premier tome d’une dystopie haletante, dont l’héroïne va devoir trouver un moyen infaillible de protéger sa sœur de la plus grande des menaces : elle-même…




« En fait, j’espérais que ces feuilles te feraient goûter leur liberté. Nous sommes enfermées, nous ne voyons pas la lumière du jour, mais elles nous rappellent ce que c’est d’être libre. De prendre le chemin qui nous plaît. D’atterrir où bon nous semble »



Mon avis:   Comme pour Ma raison de vivre, j’ai lu ce livre dans le cadre d’une lecture commune avec un membre du groupe Pile à lire été 2016, récemment crée par Audrey du Souffle des mots.
                                    
J’ai beaucoup aimé l’idée de base du roman : chaque personne de 17 ans reçoit un souvenir de son « moi » futur, s’il est bon tout va bien, sinon, on est emprisonné. Cette importance du « destin » et la fameuse question de savoir si on peut y échapper, si on peut le changer, sont intéressantes et bien amenées. On découvre donc un monde passionnant avec ce roman, et j’espère qu’on en saura encore plus après le deuxième tome !

Cependant, j’ai eu plus de mal avec les personnages : je les ai trouvés un peu lisses, voire presque fade. Rien ne distingue les héros d’autres héros, ils sont gentils, courageux, essaient de sauver les autres…et c’est tout ce qu’on peut retenir d’eux. Les personnages secondaires manquent eux aussi cruellement de personnalité et j’espère que celle-ci sera développée par la suite. De plus, j’ai trouvé que la romance prenait une énorme place dans le roman, alors qu’elle n’est pas essentielle à l’intrigue et que l’indécision des personnages, et surtout de Callie, est un peu agaçante.

L’intrigue en elle-même est plutôt sympathique, on a beaucoup de dynamisme dans les premiers chapitres et l’action démarre rapidement. Cependant au fil du roman ce rythme s’essouffle, l’action est de moins en moins présente, et l’histoire devient un peu prévisible à certains moments. J’ai trouvé cet aspect du roman assez dommage car je devinais souvent ce qui se passait avant les personnages. En revanche, l’histoire contient quelques révélations surprenantes et des rebondissements inattendus qui font qu’on ne s’ennuie pas lors de la lecture, notamment la fin, qui m’a vraiment beaucoup surprise. Rien que pour cette fin, j’espère lire le deuxième tome un jour!



Aucun commentaire:

Publier un commentaire